Accueil / Notes de lecture / Connaissez-vous l’homéopathie ?

Connaissez-vous l’homéopathie ?

Publié en ligne le 18 novembre 2019
Connaissez-vous l’homéopathie ?
Idéologie, médias, sciences
Thomas C. Durand
Éditions Matériologiques, 2019, 234 pages, 15 €

Le titre de ce livre de Thomas Durand (l’animateur de la très pédagogique chaîne YouTube d’esprit critique La Tronche en Biais) est parfaitement adapté. Car au fur et à mesure qu’on le lit, on réalise à quel point on connaît mal l’homéopathie. On connaît bien sûr quelques arguments phares de chaque camp (dilution trop forte pour avoir le moindre effet, médecine naturelle individualisée, effet placebo, absence d’effets secondaires, etc.), et les lecteurs assidus de Science et pseudo-sciences connaissent certainement les conclusions des méta-analyses évaluant l’efficacité de l’homéopathie selon la méthode scientifique. Mais l’un des principaux mérites de ce livre est de nous faire découvrir vraiment l’homéopathie et pas seulement les débats qui la concernent. Il revient sur ses principes, l’histoire de son invention et de son développement, mais aborde bien d’autres sujets moins courants et tout aussi éclairants : comment sont fabriqués oscillococcinum (le produit phare des laboratoires Boiron, présenté comme réduisant la durée et l’intensité des symptômes des états grippaux) et les autres remèdes homéopathiques ; comment fonctionne la recherche en homéopathie ; comment sont créés de nouveaux remèdes et quelles explications apportent les homéopathes pour justifier de leur efficacité sur tel ou tel symptôme ; comment les homéopathes répondent aux critiques qui leur sont faites. L’auteur revient de façon très complète sur l’affaire Benveniste et la mémoire de l’eau. Un chapitre est particulièrement passionnant et riche en surprises, celui sur les bizarreries de l’homéopathie : granules fabriqués à partir de restes du mur de Berlin, de navires échoués, de plutonium ou d’alcool ayant été placé devant un télescope pointé vers un trou noir... Un autre chapitre sur les dangers de l’homéopathie est également très marquant avec, en particulier, des cas malheureux où les solutions ont été insuffisamment diluées.

Si l’auteur met clairement en lumière les erreurs de raisonnements et les tromperies de certaines affirmations, il ne critique que des idées et des croyances, jamais des personnes. Dans son approche, tout le monde a le droit d’être respecté dans ses croyances et les seuls « adversaires » sont les biais cognitifs et les erreurs de raisonnement. Le propos est méthodique et abondamment référencé, tout en étant drôle et facile à suivre.

L’écriture de ce livre s’est terminée peu avant l’annonce par le ministère des Solidarités et de la Santé d’un grand tournant sur le sujet (le déremboursement en deux temps de l’homéopathie par la Sécurité sociale), qui n’est donc pas mentionné dans l’ouvrage. Il permet néanmoins d’en comprendre les tenants et aboutissants.

À lire donc, quelle que soit votre opinion, pour comprendre vraiment de quoi il s’agit la prochaine fois que vous entendrez parler d’homéopathie (ce qui, vu sa grande popularité en France, arrivera probablement très bientôt).