Accueil / Notes de lecture / Le théorème du parapluie

Le théorème du parapluie

Publié en ligne le 24 février 2020
Le théorème du parapluie
ou l’art d’observer le monde dans le bon sens

Mickaël Launay, Chloé Bouchaour (illustrations)
Flammarion, 2019, 298 pages, 19,90 €

Ils sont rares les écrivains scientifiques capables de vulgariser intelligemment des connaissances souvent difficiles d’accès au non-spécialiste. L’auteur fait partie de ceux-là car il sait, avec une grande simplicité de langage, aborder certains domaines complexes pour le profane. Le sous-titre de son livre annonce d’ailleurs parfaitement sa méthode de vulgarisation : changer de point de vue.

Au fil des chapitres le lecteur découvre ainsi plusieurs grandes théories physiques ou mathématiques comme la loi de Benford 1, la loi de la gravitation, la notion d’infini, les géométries non euclidiennes ou la théorie de la relativité. La façon d’aborder ces thèmes permet à l’auteur d’évoquer d’autres notions qui sont bien moins évidentes qu’il n’y paraît : par exemple comment définit-on l’altitude sur Terre ? Et sur Mars ?

L’unité de ce livre ne tient donc pas tant aux sujets traités qui sont très divers, qu’à la façon originale de les présenter. Ainsi, expliquer la théorie de la relativité en nous faisant comprendre que nous voyageons tous à la vitesse de la lumière puisque temps et espace sont intimement confondus en un « continuum espace-temps » 2 à quatre dimensions n’est pas une méthode banale car cette façon de procéder est bien étrange en apparence. Pour autant il ne faut pas s’attendre à trouver dans cet ouvrage une explication complète de théories complexes connues de nom sans avoir jamais été vraiment comprises, mais plutôt une perspective nouvelle propice à stimuler l’imagination du lecteur par des expériences de pensée simples, originales et accessibles à tous.

L’auteur part souvent d’observations apparemment triviales pour nous entraîner dans des considérations beaucoup plus fouillées. Par exemple : pourquoi les nombres que l’on rencontre dans la vie courante (prix étiquetés, population par pays, longueurs des rivières, etc.) commencent-ils plus souvent par le chiffre 1 que par n’importe quel autre chiffre ? À partir de cette constatation immédiate, l’auteur nous fait découvrir la loi de Benford (même si elle fut formulée pour la première fois par l’astronome canadien Simon Newcomb en 1881).

De la présentation de ce qu’est un logarithme à la notion de fractale, chaque thème est décrit sous l’angle ludique de la découverte. Mickaël Launay, vulgarisateur bien connu grâce à sa chaîne YouTube Micmaths, nous fait ainsi partager, dans une certaine mesure, l’excitation qui saisit le scientifique lorsqu’il arrive à ordonner ses idées pour en construire une théorie nouvelle.

Cette capacité d’abstraction n’est pas donnée à tout le monde, il faut donc l’apprécier à sa juste valeur. Mais surtout, au-delà de la transmission d’un certain savoir (ce qui est déjà considérable), cet ouvrage nous fait partager finement l’émotion de la compréhension et nous donne l’envie irrésistible d’aller plus loin. À cette fin, une bibliographie complémentaire en fin d’ouvrage, organisée par chapitres, permettra au lecteur curieux de parfaire ses connaissances.

La simplicité du langage utilisé rend la lecture profitable à tout un chacun. Le livre se parcourt ainsi sans le moindre effort et ne laisse qu’un seul regret au lecteur : celui d’avoir été trop rapidement achevé.

1 Cette loi stipule que, d’une façon générale et sans contrainte particulière, le premier chiffre significatif d’un nombre d’une série se répartit de la façon suivante : 30,1 % pour le 1, 17,6 % pour le 2, et ainsi de suite en décroissant jusqu’au 9. Voir Gauvrit N. « La loi de Benford : raccourcis médiatiques » SPS n°300.

2 Ce continuum espace-temps, appelé espace de Minkowski du nom de son concepteur, est la base de tous les travaux sur la théorie de la relativité.


Mots clé associés à cet article

Cet article appartient au sujet : Vulgarisation scientifique

Autres mots clés associés : Mathématiques


Partager cet article


Auteur de la note

Thierry Charpentier

Ancien ingénieur système en informatique, spécialisé dans (...)

Plus d'informations