Accueil / Regards sur la science / Renifler les bombes

Renifler les bombes

Publié en ligne le 18 mai 2012 -
par Kamil Fadel - SPS n° 299, janvier 2012

Après 6 années d’études et 19 milliards de dollars de dépenses, le Pentagone vient d’annoncer que le meilleur détecteur d’explosif reste... le chien. En effet, des tests effectués en Irak et en Afghanistan ont montré qu’équipé de la meilleure technologie, un soldat peut repérer 50 % des explosifs improvisés situés dans sa proximité, tandis qu’avec un chien entraîné ce taux atteint 80 %. Des recherches israéliennes récentes montrent par ailleurs que les souris réussissent aussi bien, voire mieux que les chiens. L’année dernière, un test grandeur nature a été effectué dans un marché à Tel Aviv sur mille personnes. Vingt-deux d’entre elles cachaient une bombe factice dans leurs vêtements. Les souris ont fait un sans faute en repérant les 22 personnes ! Les chercheurs israéliens envisagent à présent d’employer ces rongeurs dans les aéroports. Bien entendu, les souris ne sont pas lâchées ni tenues en laisse. Elles sont placées par huit dans de petits containers dans lesquels un système de ventilation fait circuler l’air extérieur. Les souris sont entraînées à se précipiter vers une des extrémités du container au cas où elles flaireraient un explosif. Une alarme est déclenchée dans le dispositif si deux souris au moins se comportent ainsi.

Publié dans le n° 299 de la revue


Partager cet article


]